Responsive Menu
Add more content here...
@mrjackson
Responsive Menu
Add more content here...
Add more content here...

Mon placard de base

image a la une


Mes courses de la semaine consistent en un panier de légumes frais, un peu de viande et des laitages fermentés (yaourts et fromages) que je complète grâce à mon placard de base pour faire mes menus de la semaine.

Mes placards sont remplis une fois par mois avec des produits de plus longue conservation qui viennent compléter mes produits frais et congelés.

Le placard de base contient pour ma part essentiellement des céréales et des légumes secs. Bien sûr, il faut ajouter les condiments (sel, épices, cornichons, moutarde) et les aliments de base comme le sucre ou la farine.

Les légumes secs ou légumineuses

Les légumes secs sont très intéressants : ils apportent des protéines et des fibres alimentaires.
Pour les personnes n’ayant pas de soucis intestinaux avec la fermentation, il est recommandé d’en manger 2 fois par semaine.
L’idéal est de faire tremper ces légumes secs même si ce n’est pas toujours utile d’après la recommandation du paquet. Plus ils auront trempé, voire germé, plus ils seront digestes. Une cuisson à l’eau agrémentée de bicarbonate de soude aidera aussi à la digestion.
Les fibres ont en effet l’avantage de rassasier et de réduire la glycémie, mais elles « ballonnent ».
Ils contiennent du fer, mais ce fer nécessite un apport de vitamine C en même temps pour être mieux assimilé.

Pour bien assimiler les protéines, il est recommandé de les associer à des céréales. Le Dahl de lentilles corail sera accompagné de riz, les pois chiches accompagneront un couscous et les haricots rouges se marient très bien à du maïs et de la sauce tomate pour un « chili sin carne ».

Ils ont l’avantage de se stocker facilement et durablement pour une qualité nutritive importante et un grand pouvoir rassasiant.

Mes préférés sont les lentilles corail. J’en ai toujours dans mon placard. Ce sont les plus rapides à cuire et elles ne nécessitent pas de temps de trempage. Aussi rapides à cuisiner que des pâtes, cuite avec du curry et de la crème de coco pour en faire un Dahl, je trouve cela vraiment délicieux.

Les lentilles blondes ou vertes se cuisent aussi rapidement et sont tout aussi excellentes pour la santé.
Cuites avec un oignon piqué de clou de girofle et agrémentées d’une cuillère à soupe de moutarde, elles se mangent aussi bien chaudes que froides et peuvent faire des bonnes salades à emporter.

Les pois chiches et les haricots rouges ou blancs sont beaucoup plus compliqués à cuire, car il faut anticiper le trempage, et le temps de cuisson est plus long. Cela peut décourager et pousser à choisir la présentation pré-cuite en conserves pour cette légumineuse. Cependant, je trouve bien d’en avoir au fond de son placard pour dépanner parce qu’elles prennent peu de place et se conservent très longtemps.

Enfin, les pois cassés font de bonnes purées, mais je n’ai pas encore l’habitude de les utiliser, préférant les petits pois surgelés ou en conserve.

Voir les conseils de cuisson des légumineuses.

Les conserves

Les conserves de fruits ou de légumes peuvent vraiment dépanner quand on manque de temps.

Comme vu précédemment, les pois chiches, haricots rouges et petits pois font partie de mes bases.

Ayant pris l’habitude de faire du « batchcooking » le Week-end pour gagner du temps les soirs de semaine où je travaille tard, je m’en sers de moins en mois. Mais en fin de semaine ou si le Week-end a pu être passé dehors, les conserves arriveront pour compléter mes produits frais puis mes légumes et fruits congelés.
Ils arrivent vraiment en troisième dans mes préférences parce que ce sont ceux qui contiennent le moins de vitamines. Il ne faut pas pour autant prétendre que cela ne dépanne pas de temps en temps.
Surtout pour les haricots verts que l’on ne trouve qu’en pleine saison ou les coulis de tomates maintenant que je n’ai plus le temps de faire mes propres conserves avec mes tomates l’été.
Les enfants apprécieront aussi les abricots ou ananas en conserve l’hiver.

Le maïs en conserve et les haricots rouges complètent les salades d’été.
Les champignons agrémentent une sauce en un temps record.

Enfin, ce sont surtout les poissons comme le thon, les sardines et les maquereaux, excellents pour la santé, qui se trouvent en permanence dans mon placard de base. Il faudrait en manger au moins une fois par semaine. Mais j’avoue que privilégiant les produits frais, j’oublie trop souvent de faire appel à cet indispensable pourtant si utile pour la santé. En effet, lorsque je fais mes menus pour la semaine, je pose tout ce qui est conserve pour la fin de la semaine et si des plats n’ont pas été finis, la dernière journée est fréquemment constituée de restes déjà cuits plutôt que de conserves.

 

Les céréales

Les céréales les plus présentes dans mes placards sont le riz basmati, les pâtes au blé complet mais aussi de la polenta dont mes enfants raffolent.
J’ai également du couscous et même de la purée en poudre pour me dépanner.
J’aime aussi particulièrement les mélanges de céréales, quinoa, avoine, boulgour, épeautre… parfois pré-cuits pour gagner du temps.

Les farines de blé semi-complet bio, d’épeautre et parfois de châtaignes, de riz, de pois chiches et de lentilles complètent mon placard. Mais il faut avoir une idée de recette pour ne pas les laisser traîner dans mon placard pour rien.

Mes gâteaux maison incluant très souvent une partie de Maïzena et de poudre d’amandes en substitut de la farine, ces 2 produits font partie des indispensables de mes placards.

 

Le placard sucré

Soyons honnête, tout le monde s’accorde à dire que le sucre n’est pas bon pour la santé, mais personne ne peut s’en passer !
J’ai donc du sucre de canne roux (surtout pas raffiné blanc), du miel et du sirop d’agave. J’ai aussi du chocolat noir à plus de 70% la plupart du temps et un peu de chocolat au lait (officiellement pour les enfants), des flocons d’avoine, des fruits secs et des biscuits pour les jours où je n’ai pas de gâteau maison pour les goûters.
J’achète parfois des mueslis tout fait aux graines et fruits rouges sans sucres ajoutés.
J’ai aussi de la confiture maison qui me sert pour les yaourts. Je ne mange plus de sucre le matin pour éviter le coup d’hypoglycémie entre 10 h et 11 h.

Vous trouverez aussi chez moi des bocaux de compote sans sucre ajouté, de la noix de coco en poudre et des pépites de chocolat. Je fais des gâteaux maison pour baisser la quantité de sucre et éviter tous les conservateurs et colorants. Ma farine est bio grâce à l’économie réalisée sur le produit fini en fabriquant soi-même.

Je fais souvent des gâteaux à base de bananes écrasées en guise d’élément sucrant. Avec des noix pour son côté énergie.
La noix de coco apporte une touche sucrée en bouche. Elle peut remplacer une partie de la farine et permet de baisser la quantité de sucre sans perte de saveur.
Les fruits séchés (raisins, cranberries, abricots, figues) sucrent aussi mes desserts maison (riz au lait ou gâteau de semoule), et se retrouvent donc en permanence dans des bocaux sur mes étagères.

Partager